2012, le relevé 3D

Les 16 juillet et 10 août 2012, des relevés par photogrammétrie, permettant d’obtenir un modèle 3D du terrain texturés, ont été effectués sur le site du Mur (dit) d’Hannibal.

Le petit drone octocoptère piloté par M. Olivier Feihl, de la société Archéotech, d’Epalinges (VD), a effectué près de 1600 prises de vues panoramiques qui après plusieurs heures en super calculateur ont permis de topographier près de 50’000m2 avec une précision de l’ordre de 2cm.

Figure 1 - Orthophoto du Mur (dit) d'Hannibal, prise de vue avec le drone

Ce relevé novateur nous fournis un modèle tridimensionnel du site dans son environnement. Ceci nous permet d’extraire de véritables ortophotographies en plans horizontaux et verticaux, d’extraire des profils de structures ou de terrain et au moyen de filtres d’analyser des anomalies du relief difficilement décelables.

Ces documents nous offrirons un gain de temps et de précision important lors de nos futures campagnes, en permettant une documentation des vestiges directement sur les orthophotographies.

Au delà de l’aspect scientifique, ces relevés sont également porteur d’un grand potentiel communicatif. Ils pourront ainsi servir dans la réalisation d’applications 3D de présentation du site et de maquette pour un espace d’interprétation.

Figure 2 - Orthophoto - Mur (dit) d'Hannibal - modèle numérique de terrain avec colorisation de l'altimétrie ( bleu = minimale, rouge = maximale )

Je tiens encore à remercier chaleureusement M. Olivier Feihl et Archéotech SA pour leur soutien au projet RAMHA et je vous invite à visiter le site www.archeotec.ch si vous désirez plus d’informations sur le potentiel de ces nouvelles techniques.

Une vidéo de la chaine TV Canal 9 présentant les vols du drone est visible sur notre page « Notre présence dans les médias ».

Quelques données techniques sur le drone octocoptère ASCTEC FALCON 8

  • propulsion à 8 rotors à double pales et motorisation autonome
  • charge utile de 750 g
  • durée de vol avec une batterie d’environ 10 min à 2650 m d’altitude  (plus de 20 à l’altitude de la mer)
  • poids maximal de 2,2 kg au décolage
  • vol jusqu’à un vent d’une vitesse de 10m/s (36km/h)
  • système de positionnement GPS et altimétrique
  • plateforme gyroscopique stabilisée pour supporter la caméra

Figure 3 - Le drone ASCTEC FALCON 8 http://www.asctec.de

Prise de vue avec le drone durant l’apéro

Figure 4 - Les archéologues supris par le drone durant une pause bien méritée